L_homme_de_l_arbre

"L'homme qui sortait de l'arbre"


 

    Parce que "L'homme qui sortait de l'arbre"  reflète bien ma sensation de ne faire qu'un avec la nature, de venir de la nature et d'y vivre.

&nbs p;    Le jardin occupe tout mon temps. Je l'ai négligé depuis deux ou trois ans, et comme je viens de la, comme j'y puise ma force et que j'y trouve un apaisement à vivre, j'avais besoin - et j'ai encore besoin -  de m'y plonger.... débroussailler, éclaircir, tailler, restructurer, embellir, assainir, apporter des nutriments pour voir pousser des fleurs et des légumes dans un espace harmonieux. Y retrouver son âme, sa plénitude et grimper dans l'imaginaire par le biais du chant des oiseaux.

 

Le_miroir_aix_alouettes

"Le miroir aux alouettes"

   Voler haut... au dessus du monde, l'odeur de la terre humide, vaguement dans le nez.... revenir sur Terre pour cueillir la beauté de la fleur d'oignon, se perdre dans les entrelacs des branches des tomates cerises, se gainer de la turgescence des plantes, découvrir  de nouvelles folies polychromes improbables, en s'avouant qu'avec un pinceau et un crayon je n'aurais pas eu cette folle idée...

    S'en mettre plein les mirettes chaque jour, se frustrer de ne pas avoir autant de génie et passer l'hiver à essayer de copier l'incopiable. Trouver un compromis - enfin - dans la quête entre le réel et l'imaginaire, se donner l'illusion d'inventer en accolants  des milliers d'atomes volés ici où la, inconsciemment... et se sentir heureuse.